le 22 mars
 

Ségolène Royal, « une victoire pour tout le pays » !

    La socialiste Ségolène Royal a remporté le second tour des
élections régionales, le 21 mars, en Poitou-Charentes avec 61 % des
voix. L’immense victoire obtenue par Ségolène Royal dans la région Poitou-Charentes avec 61% des voix, ouvre une route d’espoir pour tout le pays.  

 

 

 

    L’espoir de mettre fin à la politique de Nicolas Sarkozy car après trois ans de gouvernance le bilan     est catastrophique :  

 

    « Le Président de la république, le gouvernement et la majorité parlementaire doivent prendre toute la mesure de cette défaite cinglante et     reconnaître leur échec, modifier radicalement leur orientation en renonçant aux régressions que la France subit dans tous les domaines : salaires, emploi, pouvoir d’achat, retraite,     santé, éducation, agriculture, logement, service public et sécurité.  Tout recule. Tout se précarise et nous ne l’acceptons plus …A ceux qui ont peur pour l’avenir de leurs enfants, à ceux     qui  souffrent, qui endurent, qui tiennent pourtant ; à ceux qui se demandent comment ils boucleront le mois ; à tous ceux qui pensent qu’un bulletin de vote ne sert à rien quand on n’a pas     de bulletin de paye décent, à toutes les classes moyennes qui se sentent menacées par le déclassement et à bien d’autre, je dis que nous n’acceptons pas tous ces dégâts, toute cette     injustice. »  

 

 

 

    L’espoir d’une autre politique car Ségolène Royal a montré dans sa région qu’une autre route est     possible :  

 

    « Cette unité nous donne un souffle, une nouvelle chance pour accélérer la bataille pour l’écologie, pour les emplois et pour la justice sociale, les     trois piliers de notre bon bilan et de notre projet moteurs avec la croissance verte… Nous sommes les témoins dans toutes nos régions que tous les talents et les énergies de     notre pays peuvent se développer et nous remettre debout, nous faire avancer et relancer la croissance et l’emploi et la mutation écologique. Ici, nous     transformons les paroles en actes au plus près des citoyens, nous construisons envers et contre tout, la République du Respect et nous allons continuer. »  

 

 

 

    Dans l’action sur le terrain, et non dans de vaines promesses, des effets d’annonce ou des combinaisons d’appareils politiques, Ségolène Royal porte l’espoir d’une alternance réelle parce qu’elle     a pu démontrer qu’une autre politique est possible face au pouvoir en place.  

 

 

 

    Après cette victoire la responsabilité du Parti socialiste est immense…  

 

    Lors de la dernière campagne présidentielle, la candidate socialiste avait su créer une dynamique comme aucun ou aucune autre socialiste n’était capable de le faire. Elle avait su porter un     projet novateur pour une alternance, non seulement dans les slogans, mais dans l’action. Mais elle avait subi l’attaque sur sa compétence qui avait été lancée par certains vieux loups socialistes     et reprise largement par l’équipe de Sarkozy.  

 

    Aujourd’hui l’incompétence a changé de camp avec l’échec du gouvernement dans tous les domaines : l’emploi, les salaires, l’école, la sécurité, … Ségolène Royal dispose donc de tous les     atouts pour réussir : la dynamique, le projet et la force des résultats de sa politique. Reste à connaître une inconnue : la cuisine socialiste … le parti socialiste, qui a perdu sa     force militante, sera-t-il un moteur pour la victoire ou un handicap qu’il lui faut dépasser ?  

 

 

 

    « Il nous appartient désormais de faire en sorte que cette victoire ne soit pas la victoire d’un camp, mais qu’elle soit la victoire pour tout     le pays. » Ségolène Royal  

 

 

 

    (photo de REUTERS/REGIS DUVIGNAU )